Alstom. Les dessous d’une affaire d’Etat

© Patrick LAVAL - Photorail

L’annonce par Alstom de la fin prochaine de la production à Belfort, berceau du groupe, a fait l’effet d’une bombe. Alors qu’approche l’élection présidentielle, François Hollande et le gouvernement veulent à tout prix repousser la perspective de la fermeture. Pour sa part, Alstom espère sans doute, vu l’impact politique et social, que la très grosse commande en cours d’examen pour le RER 2N NG n’échappera pas au consortium qu’il a formé avec Bombardier.

0 personne a trouvé cela intéressant

L'accès à cet article est payant, pour y accéder :


Publier un nouveau commentaire