A Manchester, KeolisAmey prend le tram à RATP Dev

Patrick Laval

On savait depuis fin octobre que RATP Dev, opérateur sortant du réseau Metrolink du Grand Manchester, n’était plus le soumissionnaire privilégié pour le prochain contrat d’exploitation et de maintenance de dix ans, à compter de juillet 2017.

-A +AImprimer

Désormais, le nom du successeur est connu : KeolisAmey, joint-venture britannique regroupant le Groupe Keolis (60 %) et l’entreprise britannique Amey (40 %), a été choisi par l’autorité organisatrice Transport for Greater Manchester (TfGM).
RATP Dev, qui en 2011 avait racheté à Stagecoach l’opérateur du Metrolink depuis 2007, avait accompagné la croissance récente de ce réseau entre tramway et métro léger, le premier du Royaume-Uni avec aujourd’hui 37 millions de voyageurs annuels sur sept lignes, totalisant 96 km et 93 arrêts dont l’aéroport de Manchester. KeolisAmey, qui lui succède, exploite déjà à Londres le réseau de métro automatique Docklands Light Railway (DLR).
Dans le cadre du nouveau contrat, KeolisAmey exploitera un parc de 120 tramways avec Wi-Fi gratuit. La joint-venture gérera également le projet de prolongement de la ligne de Trafford Park, prévu à horizon 2020-2021.